Mode de vie des poux

Les poux sont des insectes qui ne peuvent vivre que sur un animal. Ils s’y nourrissent et s’y reproduisent.

Les poux des animaux de compagnie sont très spécifiques :
les poux du Chien parasitent uniquement les chiens, et les poux du Chat seulement les chats.

Il en va de même pour les poux de l’Homme. Ainsi un humain ne peut pas attraper les poux d’un chien ou d’un chat, et un animal ne peut pas attraper ceux de l’Homme.

pou-du-chien

La contamination d’un animal à un autre se fait surtout par contact rapproché, de chat à chat ou de chien à chien.

La contamination par le milieu est aussi possible, mais plus rare.

En effet, les poux ne survivent dans le milieu extérieur que quelques heures à quelques jours.

Il n’en reste pas moins qu’un animal peut attraper des poux en se couchant dans le panier d’un animal de la même espèce porteur de ces parasites, ou par l’intermédiaire du matériel de toilettage.

Les poux du Chien

Il existe deux espèces de poux parasites du Chien en Europe : Trichodectes canis et Linognathus setosus.

Le premier est un pou broyeur, ce qui signifie qu’il se nourrit de débris de peau.

Le second est un pou piqueur : il se nourrit de sang qu’il absorbe après avoir piqué à travers la peau de son hôte.

Les poux du Chat

Il existe une seule espèce de poux parasite du Chat en Europe.

Il s’agit de Felicola subrostratus, pou broyeur qui se nourrit de débris cutanés.

Conséquences pour l’animal parasité

L’infestation par les poux est appelée « phtiriose », ou parfois « phtiriase« .

Les conséquences pour les chiens et les chats parasités sont en général essentiellement cutanées : prurit (démangeaisons) et squames (pellicules).

Les complications comme les surinfections bactériennes ou les réactions allergiques sont rares.

Cependant, une infestation massive par les poux piqueurs peut être à l’origine d’une anémie chez les chiots.

En France, les phtirioses chez les chiens et les chats ne sont pas très fréquentes de nos jours.

Cependant, certains animaux y sont plus exposés : les chiens et les chats vivant en extérieur et susceptibles d’être en contact avec des congénères contaminés, les jeunes animaux (chiots, chatons), les animaux âgés ou immunodéprimés.

Cela est particulièrement vrai chez le Chat, espèce pour laquelle la découverte de poux doit faire rechercher l’existence d’une infection par le virus de l’immunodéficience féline (FIV).

Traiter contre les poux

Beaucoup de produits antiparasitaires externes sont actifs contre les poux.

Le choix du produit à utiliser repose sur un ensemble de facteurs :

  • l’espèce de l’animal parasité
  • son âge
  • son mode de vie
  • la facilité ou pas de lui appliquer un traitement
  • l’existence de congénères.

Les précautions à prendre :

  • Traitez en même temps tous les animaux de la maison de la même espèce que l’animal parasité.
  • Si votre chat a des poux, alors il est probable que tous vos chats soient porteurs.
  • Il en est de même pour les chiens.

Par contre, si vous avez un chat et un chien, ils ne peuvent pas se contaminer mutuellement.

  • Respectez les doses et les rythmes d’administration prescrits. Si le traitement doit être renouvelé régulièrement, n’oubliez pas de le faire.
  • N’utilisez pas sur un chat un produit antipoux prévu pour les chiens  (Certains de ces produits sont mortels pour les chats).
  • Pensez à laver le couchage et le matériel de toilettage (brosses, peignes, tondeuses).

En fonction de l’importance de la contamination, traiter avec des produits insecticides prévus pour l’environnement.

One Reply to “Les poux du chien et du chat”

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.