Alano Espagnol fiche de race

Alano Espagnol

L’Alano Espagnol est originaire de la péninsule ibérique,
c’est un molosse rustique au physique harmonieux et longiligne et dont les mouvements agiles évoquent ceux d’un félin.

Son museau est large et court, son front large, le tout lui donnant une tête plutôt carrée.

Les couleurs de sa robe sont variées, du sable au noir, avec de nombreuses variations de fauve, bringé ou charbonné, voire tigré, le tout avec ou sans masque.

Son corps athlétique, sa musculature développée, ses épaules saillantes et son profil droit et longiligne.

Son dos est musclé et se prolonge par une queue attachée très bas, épaisse et courte.

Alano Espagnol

CLASSIFICATION DE L’ALANO ESPAGNOL

L’Alano Espagnol appartient au groupe 2, section 2 qui rassemble les chiens Molossoïdes de type bouledogue.

L’Alano Espagnol est une race de chien brachycéphale.

 

Son histoire :

L’Alano Espagnol, également connu sous le nom de Bulldog ou Mastiff Espagnol,
c’est une race de chien très ancienne.

Son nom fait référence aux Alains (ou Alani, en latin), un peuple nomade scythique originaire de ce qui correspond aujourd’hui au Caucase du Nord.

Ils arrivent sur la péninsule ibérique avec les Barbares à la chute de l’Empire romain,
au 5ème siècle après J.-C.

Les Alains utilisent des chiens pour la guerre, la chasse,
la garde et pour l’élevage de bétail. Au Moyen-Âge, il est très apprécié pour ses qualités en tant que chien de chasse pour le gros gibier.

Mais à la fin du XIXème siècle, la race Alano faillit disparaître aux profits de nouvelles races importées de l’étrangers.

COMPORTEMENT DE L’ALANO ESPAGNOL

L’Alano Espagnol est avant tout un chien de travail.
Très polyvalent, c’est à la fois un chien de garde, un chien de chasse
et un chien de troupeau pour la protection mais aussi pour la conduite des bêtes.

C’est un compagnon loyal, affectueux, courageux et sociable si son éducation est réalisée au plus tôt.

Très protecteur envers les siens, ils sont capables de douceur et de patience avec les enfants. C’est un chien intelligent, curieux et pétillant, qui possède une très bonne capacité d’apprentissage.

Il a d’ailleurs besoin d’être stimulé au risque de devenir destructeur. Avec le Cane Corso, c’est l’une des seules races de molosse qui ne ronfle pas. Et en plus, il ne bave pas !

Il possède un fort attachement envers les êtres humains de sa famille et se montre très affectueux avec les personnes qu’il connait.

Alano Espagnol Molosse

Il est également très patient, même face à des enfants un peu turbulents.
Il adore jouer, mais sa force fait qu’il peut facilement bousculer sans le vouloir. 

Envers les étrangers, il se montre réservé et préfère rester à l’écart même si ils sont accueillis par leur maître.

La socialisation effectuée dès son plus jeune âge dans le cadre de son éducation peut toutefois permettre d’atténuer cette tendance.

Par contre, s’il considère que l’inconnu constitue une menace, il n’hésite pas à attaquer sans prévenir.

Il doit donc être surveillé de près lorsqu’il se trouve autour de personnes qu’il ne connaît pas, même s’il est généralement assez perspicace pour ne s’en prendre à eux que si la situation l’exige …

En revanche, si elles sont mal intentionnées, elles risque de se retrouver face à un chien aussi fort que protecteur qui fait un excellent chien de garde !

Il se montre courageux et ne recule devant rien pour protéger son maître en toutes circonstances, jusqu’à la mort s’il le faut – même s’il est blessé et souffre, il arrête le combat que quand son maître lui en indique l’ordre.

Sa Sociabilité

L’Alano Espagnol travaille en groupe avec des congénères du même sexe et de la même race, voire même de races différentes (Podencos Ibicencos, Villanos ou autres chiens de sang), il est également capable de partager son foyer avec eux, se montrant généralement bienveillant et joueur à leur égard.

Il peut également facilement vivre aux côtés d’autres animaux de compagnie, s’il y est habitué dès son plus jeune âge. En revanche, lors des promenades et autres sorties en extérieur, mieux vaut le tenir en laisse pour éviter les accidents, son instinct de chasse peut ressurgir à tout moment.

Energique et sportif, il a besoin de se dépenser au minimum une heure par jour pour être épanoui. 

Il est possible de varier les plaisirs en lui faisant pratiquer différents sports canins comme l’agility, le mondioring ou encore le flyball.

Son agilité et sa capacité à sauter très haut font que ces deux dernières disciplines sont parfaitement adaptées pour lui. Par ailleurs, il peut également tout simplement accompagner un maître sportif pour de la randonnée ou de la course à pied.

Au-delà de la chasse, on le retrouve parfois utilisé comme chien secouriste ou chien d’assistance. Il ressent le besoin de se sentir utile, d’avoir une tâche à accomplir ou un rôle à exercer pour être heureux. Le fait de le stimuler mentalement permet d’éviter qu’il ne s’ennuie et développe ainsi des comportements indésirables.

Quoi qu’il en soit, l’Alano Espagnol est une race de chien faite pour vivre en extérieur. Même une maison avec jardin peut lui sembler trop petite s’il n’a pas la possibilité de faire de l’exercice dans des grands espaces, par exemple en forêt ou à la campagne. Il n’hésite pas à fuguer si son besoin de se dépenser n’est pas pleinement satisfait et que son environnement n’est pas sécurisé.

Silencieux, il aboie peu, il supporte en revanche mal de rester seul trop longtemps – si bien d’ailleurs que la présence d’un autre chien à la maison peut être un bon moyen de le distraire. En tout état de cause, il n’est pas recommandé pour une personne qui est absente pendant une majeure partie de la semaine, car il a besoin d’interactions humaines quotidiennes.

Même si l’Alano Espagnol présente des qualités indéniables, il n’est pas un chien à mettre entre toutes les mains ! et n’est pas recommandé pour un débutant. En effet, comme tout chien de type molosse, il a un caractère fougueux, dominant et têtu : son maître doit être capable d’être ferme.

ÉDUCATION ET MODE DE VIE DE L’ALANO ESPAGNOL

L’Alano Espagnol peut vivre dans un appartement, à condition qu’il puisse se dépenser tous les jours lors de longues balades dans de grands espaces.

Il a besoin d’être stimulé quotidiennement.
Avec sa forte capacité d’apprentissage, l’Alano Espagnol répond bien à une éducation positive et cohérente.

Il est crucial d’établir un leadership clair et une routine dès le début.
Il doit être sociabilisé dès le plus jeune âge et rencontrer d’autres chiens pour éviter les problèmes de comportement plus tard.

Excellent dans de nombreux sports canins qui mettent à profit sa puissance, son agilité et son intelligence. Les activités telles que l’agility, le canicross, l’obéissance et le pistage sont idéales pour stimuler son esprit vif tout en renforçant le lien entre le chien et son propriétaire.

Assurez-vous d’avoir des accessoires adaptés pour les activités en plein air.
Des jouets de récupération, des frisbees et des balles peuvent fournir des heures de divertissement à votre Alano Espagnol.

En lui offrant un environnement enrichissant avec des activités physiques et mentales adaptées, vous contribuez au bien-être et au bon équilibre de votre Alano Espagnol.

Ces moments d’interaction renforcent le lien entre vous et créent un compagnon canin heureux et épanoui.

POSSÉDER UN ALANO ESPAGNOL

La race est encore peu connue en France, mais le peu de propriétaires d’Alano Espagnol ont véritablement été conquis par cette race de chiens polyvalents et très proches de l’homme.

ENTRETIEN & SANTÉ DE L’ALANO ESPAGNOL

L’Alano Espagnol est un chien robuste, cependant, comme toutes les grandes races, sa croissance est plus longue.
Il faut donc éviter de lui faire pratiquer des exercices trop intenses jusqu’à ses 15 mois afin de ne pas fragiliser ses articulations.

En raison de sa grande taille ,l’Alano Espagnol peut être prédisposé à des problèmes de dysplasie de la hanche.

L’alimentation est bien sûr la clé d’une bonne santé, privilégiez donc une nourriture de qualité et adaptée à son âge.

L’Alano Espagnol est un chien qui se dépense beaucoup, il doit consommer des croquettes riches en viandes et en énergie pour couvrir ses besoins énergétiques plus importants.

Il est recommandé de fractionner ses rations en deux repas par jour pour éviter les torsions d’estomacs, fréquentes chez les grands chiens. 

Suivez nous :
Share