L’agressivité est l’un des caractères fondamentaux des carnivores, alors que faire si mon chien est agressif ?

Si la domestication, la cohabitation étroite avec l’homme depuis plusieurs millénaires l’ont atténuée, l’agressivité peut toujours resurgir lors d’une éducation mal faite.

Pourquoi mon chien est agressif ?

Un chien peut devenir agressif pour plusieurs causes :

  • En premier lieu lié à une éducation déficiente,
  • De même que des mauvais traitements ou des expériences traumatisantes.
  • Mais aussi, liée à une mauvaise socialisationTravailler la socialisation du chien

Il n’est jamais de trop d’apporter la précision que la socialisation du chien se passe entre 2 et 3 mois, il ne faut donc pas la louper!
Pendant ce laps de temps, il doit impérativement être mis progressivement en contact avec le monde qui l’entoure.
L’objectif est pour commencer de l’habituer aux humains petits et grands, aux autres animaux, aux bruits des scooters, voitures, aspirateur, etc…

Ainsi, tout ce que le chiot découvre à cet âge devient normal pour lui ensuite.
Cette socialisation, lorsqu’elle est bien faite, permet au chien de grandir en confiance dans un monde qui lui est familier.
En revanche, si le chien est élevé en autarcie pendant cet âge de découverte, il risque fort de développer à l’âge adulte une agressivité dite de prédation ou de peur.

Un chien devient aussi souvent agressif à la suite de comportements humains malveillants envers lui.

Il existe par ailleurs plusieurs facteurs d’agressivité :

  1. L’agressivité Congénitale : on peut alors parler de lignées agressives (et tout éleveur sérieux devrait éliminer les géniteurs de telles portées)…
  2. On peut également trouver l’agressivité acquise pathologiquement.
  3. L’agressivité provenant de la peur ou d’un certain sentiment d’insécurité (une éducation bien conduite peut la faire disparaître ou du moins l’atténuer).
  4. Dans le cas d’une agressivité d’origine sexuelle, la castration entraîne parfois une rémission efficace.

Chien agressif à socialiser

Vous avez un chien agressif  ? Ce dossier est fait pour vous !

L’agressivité du chien est l’un des sujets les plus délicat à traiter.

L’agressivité d’un chien envers les humains est extrêmement problématique car les conséquences peuvent être graves, il est donc urgent de réagir !

C’est pourquoi, lorsque votre chien commence subitement à grogner contre vous, à mordre les invités, ou à se battre avec les autres chiens,
il est normal de s’inquiéter, mais surtout de ne pas prendre cette situation à la légère et de la régler rapidement.

Quoi qu’il en soit, lors de vos recherches pour trouver de l’aide et régler ce problème, un grand nombre de conseils vont vous être proposés.
Que ce soit sur le net, par votre entourage et, même, par différents professionnels.

Peut-être même que certains vont vous proposer l’utilisation d’un collier électrique car votre chien est agressif !

Alors, me direz vous, comment trouver la solution qui fera en sorte que votre chien devienne (ou redevienne) plus tolérant et tempéré dans ses émotions ?
Comment comprendre les besoins d’un animal émotif, apeuré ou stressé ?
Comment faire pour gérer de façon efficace une situation qui le rend mal à l’aise ?

Comme tout être vivant, votre chien peut éprouver de la peur, de l’incompréhension ou de la colère devant certaines situations.
Eh oui les animaux aussi ont des émotions…

Ainsi, l’obliger à aller à l’encontre de ses appréhensions peut vous exposer à une réponse violente en retour.

Chien agressif par la peur

Bien souvent, les méthodes d’éducation canine dites positives ou sans violence sont victimes de stigmatisation,
surtout en ce qui concerne le traitement de l’agressivité…

  • Elles ne peuvent traiter que les cas faciles,
  • Ou ne sont efficaces que sur les petits chiens,
  • Elles ne règlent pas le problème de fond,
  • L’animal ne  se concentre que sur les récompenses,
  • Prennent un temps fou pour être efficaces.

Bref, les mythes ne manquent pas à le sujet !

Pour mieux vous permettre de juger quelle méthode choisir pour votre animal, nous allons déchiffrer à quoi sert l’agression chez les animaux.
Quels pourraient être les effets des méthodes de dressage dites “traditionnelles” ?
Que doit comprendre un bon plan d’intervention pour le traitement de l’agressivité chez votre chien ?

La fonction de l’agressivité chez le chien

Tout d’abord, chez tous les animaux, l’agression sert à obtenir de la distance.
Par exemple, un humain ou un animal s’approche d’un chien, le chien grogne (il averti qu’il est gêné), puis l’intrus gênant s’éloigne.
C’est une stratégie efficace pour avoir la paix ! Mais on se l’avoue, pas très sociable…

Les comportements dits d’agression pourront se décliner sous différentes formes :

  • d’intimidation
  • ou d’attaques plus ou moins contrôlées (morsures).

Bien qu’un animal puisse aussi agresser par frustration, ce qui est plutôt rare dans un contexte de chiens domestiques,
la grande majorité des attaques ou des épisodes agressifs ont lieu, car l’animal a peur, se sent menacé ou est inconfortable.

Si un comportement agressif émerge à cause d’une émotion sous-jacente liée à la peur, à l’impression d’être menacé ou au fait d’être inconfortable,
croyez-vous que d’intimider un animal dans cet état ou de lui faire mal l’aidera à se sentir mieux ?

 

On dénombre plusieurs types d’agressivité  :

  • 1) Défense du Territoire

La notion de territoire chez le chien est liée à la mission de garde ou de protection.
Pour la remplir, le chien exprime une agressivité dirigée, il s’agit ici plutôt de prévenir que de faire mal.

  • 2) La domination

Le chien est un animal social, et lorsqu’il se trouve dans une meute, il suit une hiérarchie bien définie.
Pour prendre la place du dominant et la garder, le chien doit combattre le chef et tenir ses congénères sous son autorité.

Mais chez vous, le chien doit absolument prendre la place du “dominé”.
Pour cela, vous devez tenir le rôle du chef de meute et lui faire comprendre que ce n’est pas lui qui fait la loi à la maison.
Dans le cas contraire, votre chien peut prendre naturellement la place du dominant et peut vous considérer comme un membre de sa meute.
Il devient alors peu à peu autoritaire et possessif.

  • 3) La peur

Un chien peut également devenir agressif lorsqu’il a peur.
La queue entre les jambes, les oreilles basses, il essaie de se cacher dans un coin.
Si vous vous approchez trop près, il se sent acculé, et vous montre sa plus jolie dentition  ?
Attention ! Ne jouez pas trop longtemps, il risque de vous mordre si la situation perdure.

Un chien craintif peut avoir peur de bruits ou de certains objets.
Lorsqu’il se trouve en présence de ces éléments perturbateurs, il cherche alors à s’en éloigner au plus vite.

  • 4) La prédation

Votre chien court après tout ce qui bouge ? Chat, voiture, vélo ou enfant…
Il suffit qu’une silhouette passe devant son champ de vision pour le mettre dans tous ses états.
Votre chien a probablement ce que l’on appelle un instinct de prédation exacerbé.
Cet instinct est particulièrement développé chez les chiens de chasse, il peut considérer les individus ou autres animaux comme des proies.

Il est indispensable de traiter le problème dès son apparition.
Dans la durée, il risque de devenir incontrôlable et agressif.

  • 5) L’irritation

L’irritation désigne un ensemble de situations où votre chien se sent inconfortable :

  • une douleur aigüe,
  • une douleur latente et chronique,
  • une privation (faim ou frustration),
  • des contacts répétitifs et insistants alors qu’il n’en a pas envie (attention aux enfants lorsque votre chien est couché dans son panier).

Devant ces situations, le chien vous averti et émet des signaux pour signaler son mécontentement.

Ces signaux peuvent êtres corporels ou auditifs :

  • pupilles dilatées,
  • grognements,
  • retroussement des babines,
  • redirection des oreilles vers l’arrière.

Si ces signaux ne sont pas interprétés et compris, votre chien peut alors mordre.

  • 6) La possession

L’instinct du chien le pousse à vouloir protéger son espace, sa nourriture ou encore sa progéniture.
Lorsque le chien se trouve en plus dans une situation d’insécurité, il développe alors une agressivité difficile à maîtriser.
Cela peut être un lien distendu entre lui et son maître, l’adoption d’un autre animal ou encore l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille.
Le chien se sent menacé.
La peur de perdre sa place dans la meute exacerbe son instinct de possession.
Ainsi, l’irruption d’un intrus dans son espace ou à proximité de sa nourriture peut provoquer une réaction brutale.

L’agressivité par possessivité peut également s’exprimer chez les mères.
Elle les pousse à se montrer menaçantes pour éloigner les étrangers de ses petits.

Étonnamment, le chien qui grogne vous donne une chance de ne pas avoir à vous mordre !

Pour traiter un problème d’agression, il faut non pas en traiter les symptômes (les grognements, les morsures, les comportements d’intimidation) mais plutôt en traiter la cause, qui est la majorité du temps de la peur ou un inconfort.

Faire en sorte que l’animal se sente davantage en confiance dans la situation qui le pousse à agresser.
Le chien qui présente des signes par peur n’a plus de raison d’être agressif s’il n’est plus effrayé.

Le but de l’éducateur canin ? Déterminer quels sont les éléments déclencheurs :

Cela peut être :

  • L’approche d’une personne inconnue, une tenue (casquette, casque, postier, lunettes)
  • Le fait d’être manipulé 
  • Se faire approcher alors qu’il est en possession de nourriture (la protection de ressources).
  • L’approche d’un chien lors des promenades en laisse (se sent menacé, pas d’échappatoire).

Réhabiliter le chien agressif en méthodes positives

Non, seulement ces méthodes fonctionnent…
Mais, il est nécessaire de les employer afin de réellement régler un problème d’agression sans transférer l’animal dans un mode d’impuissance acquise.
Ne pas pousser l’animal à inhiber ses avertissements et le mener à être une bombe à retardement, tout en traitant la cause du problème et non les symptômes qui y sont rattachés.

Si votre chien a mordu une personne, si il grogne dans certaines circonstances, si ces comportements vous inquiètent, prenez la peine de vous renseigner sur le professionnel que vous engagerez et, surtout, vérifiez les méthodes utilisées.

À titre d’éducatrice canin, j’utilise toujours la pratique des méthodes douces.
Si l’opération est correctement menée, l’animal doit comprendre que ses réactions agressives n’ont pas lieu d’êtres.
Les problèmes disparaissent à plus ou moins long terme (selon le degré, la nature et le temps passé).

En revanche, si vous punissez votre animal pour ses réactions, vous ne faites qu’enlever les signaux de communication qu’il vous envoi.
Le fait de grogner ou de montrer les dents, est un signal pour votre chien,
c’est pourquoi si vous le punissez il ne répétera peut-être plus ces comportements pour vous avertir et passera directement à la morsure.

Laisser un commentaire