Les parasites du chat et du chien :

Différents types de parasites existent dans l’organisme de nos chats et de nos chiens, la plupart sont connus pour coloniser l’appareil digestif. Planète Animale vous dis tout sur les parasites du chat et du chien

Attention tout l’organisme peut être contaminé par d’autres types de parasites…les yeux, le cerveau, et de nombreux autres organes.

Il est important de traiter son chat régulièrement contre les parasites internes et externes.
Une bonne hygiène est par ailleurs aussi essentielle pout l’entourage (autres animaux et humains).

47 % des chats européens sont infestés par au moins un ver rond (nématode), un ver plat (cestode) ou par un parasite externe (puces, tiques). 

Les co-infestations par les puces et par Dipylidium (ver digestif plat) sont naturelles chez le chat.
Celles-ci sont liées au cycle biologique de la puce (hôte intermédiaire de ce ver). 

Les chats d’intérieur ne sont pas à l’abri !

Bien que les chats d’extérieur soient plus à risque, les chats qui ne sortent pas sont également exposés. 

Mais d’autres facteurs de risque existent :

  • L’âge de l’animal (chatons ou chats âgés),
  • Mode de vie (chat seul ou avec d’autres chats ou chiens),
  • Etat de santé du chat,
  • Localisation géographique de son foyer ou éventuels voyages (notamment à l’étranger) que le chat peut faire avec son maître. 
Ténia-chat-chien

LES VERS RONDS, LES VERS PLATS, LES PROTOZOAIRES.

  • Les ascaris, trichures, oxyures, ankylostomes sont des vers ronds appelés encore nématodes.
  • Les vers plats, nommés cestodes, comme le très connu ténia, vers solitaire, et l’echinocoque.
  • La giardia assez connue, avec les coccidies, cryptosporidium, sont quant à eux de la famille des protozoaires.

COMMENT CES ORGANISMES PARASITAIRES COLONISENT-ILS VOTRE ANIMAL ?

Plusieurs voix d’ingestion existent.
Il faut effectivement que votre chat ou votre chien avale des larves, des œufs, des parasites, pour se contaminer lui-même.

A noter que les chiots et chatons peuvent avoir en héritage des parasites qui passent dans le lait maternel !

A part ce cas sournois, c’est au cours de léchage ou d’alimentation que votre chien ou chat va malencontreusement se faire envahir de parasites.

vermifugation chat chien
QUELQUES EXEMPLES DE MOYENS D’INFECTION :

Les puces : elles sont aussi vectrices de parasites, comme les vers ronds, ou plats comme le ténia.
Un traitement anti parasitaire externe naturel est donc à effectuer de façon préventive.
Une fois l’infestation de puces arrivée il sera trop tard.

En balade : votre animal de compagnie, une fois rentré chez vous, va se lécher pelage ou pattes.
De la même manière, en léchant des surfaces contaminées, il absorbera alors ces satanées bébêtes.

L’eau et les aliments peuvent bien entendu être également source de ces hôtes.
Une eau contaminée à l’extérieur, des fruits ou légumes, des viandes crues ou non suffisamment cuites comme le porc.
Les rongeurs chassés par vos chats ou chiens, seront un vecteur de contamination indirect.

Il se peut aussi que votre animal va parfois pour de multiples raisons, avaler les excréments d’autres animaux, ou s’enduire de cette merveilleuse substnce en se roulant dedans !
C’est ici un moyen encore plus direct d’ouvrir la porte ouverte aux envahisseurs.

A cette lecture, le propriétaire de chien ou chat que vous êtes, doit indéniablement se rendre compte qu’il est quasi impossible d’éviter à votre animal d’être exempt un jour ou l’autre, de cette belle brochette de parasites.

Néanmoins, la pratique des vaccins, des antiparasitaires externes et assez régulier et courant.

Par contre le vermifuge est assez absent des pratiques préventives…

Nous avons oublié avec les décennies qu’il est indispensable de lutter contre ses infestations.

Je dirai timidement que l’homme a aussi oublié dans ces pratiques de se vermifuger lui-même…Ceci étant un autre sujet.

Source Phyto-Véto Blog

QUELS EFFETS INDESIRABLES LES VERS ET PARASITES INTESTINAUX PROVOQUENT-ILS ?

Les effets les plus connus sont ceux du ver Ténia.
Il envahit les intestins de nos chats et chiens.

Une majeure partie de la nourriture de votre animal étant assimilée au profit de ce ver !

De façon plus générale, l’organisme va être affaibli, avec troubles digestifs, un ventre distendu, hypoglycémie, anémie, diarrhées, pelage terne, perte de poids, déséquilibre de la flore intestinale, vomissements, retard de croissance chez les jeunes sujets.

Le parasite ne va donc pas anéantir votre animal de façon à le tuer, son objectif étant de vivre et de se reproduire grâce à lui.

Néanmoins force est de constater qu’il est trop dangereux à long terme de les supporter.

Si votre animal est faible, malade, trop jeune, ou à l’inverse vieillissant, ces hôtes et leurs effets ne vont pas du tout dans le bon sens.

Il faut alors à tout prix sans débarrasser !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.