D’où vient le chien
Le meilleur ami de l’homme…

Les origines du chien
Non, l’ancêtre du chien n’est pas à 100 % asiatique, comme le pensaient la plupart des généticiens.

husky de siberie

Le meilleur ami de l’homme serait issu du croisement entre un cousin domestiqué en Asie de l’Est et un autre en Europe de l’Ouest.
Retracer précisément l’histoire de la domestication du chien est crucial pour la recherche fondamentale.
Ce sujet nécessite une approche interdisciplinaire comme l’illustre une nouvelle étude internationale qui réunit des archéozoologues et des paleogénéticiens.

Pilotés par une équipe de l’université d’Oxford en Angleterre, ces travaux ont mobilisé plusieurs laboratoires français.

Les origines du chien :

« En savoir plus à ce sujet permet d’en savoir plus sur notre propre histoire ; car l’histoire du chien constitue une part de l’histoire de l’humanité », explique Anne Tresset, Archéozoologue à Paris et co-auteur de l’étude.

En effet, d’une part, le chien présente la particularité d’être le premier à avoir été domestiqué par l’homme :
« Il vit dans des sociétés humaines depuis la fin du Paléolithique supérieur, C’est-à-dire depuis au moins 15 000 ans.

À titre de comparaison, la domestication des bovins, du mouton, de la chèvre et du porc n’a eu lieu, elle, que plusieurs millénaires après, au Néolithique, soit il y a 10 500 ans, précise notre contact.

D’autre part, le chien a un statut très particulier : « Il est le meilleur ami de l’homme, et l’est sans doute dès l’origine.

On a par exemple retrouvé des ossements de chiens aux côtés de défunts dans des tombes de la culture proche-orientale natoufienne.
Ces ossements remontent à l’Épipaléolithique, donc à plus de 11 000 ans…
 », poursuit Anne Tresset.

 

Pas UNE seule domestication de loups…

mais DEUX !

 La nouvelle étude suggère que le chien dérive non pas d’une seule, mais de deux domestications indépendantes de loups :
une, survenue en Europe il y a au moins 15 000 ans ; et l’autre, en Asie de l’Est, il y a au moins 12 500 ans.

Puis entre le Ve et le IVe millénaire avant notre ère, des chiens d’Asie auraient migré vers l’Europe, sans doute en même temps que des populations humaines.
Là, ils se seraient reproduits avec des chiens européens.
Leurs descendants auraient ensuite peu à peu remplacé les chiens d’origine.

Source : Centrale Canine France articles/d’où-vient-le-chien

Le chien ignore le mal, la bassesse, et le mensonge,
Sa fidélité est proverbiale, il perçoit des sons que nous n’entendons pas et des odeurs que nous ne connaitrons jamais,
Il nous accepte tels que nous sommes,
et nous prodigue à chaque instant des trésors d’amour, de chaleur, de tendresse intelligente.

Une espèce aux variations innombrables, aux races aussi différentes que le Chihuahua et le Dogue Allemand, le Bulldog et le Lévrier Barzoï.
Le chien, le compagnon de tous les jours le plus pur qu’il soit…

De même que si les origines de nos chiens actuels demeurent discutées, et discutables, le rôle tenu par leurs ancêtres depuis plus de 20000 ans,
est indissociable de l’évolution de l’homme, de ses origines à nos jours.

En effet, dès l’apparition des premières civilisations, le chien (cas unique dans le monde animal), a accompagné l’homme pratiquement partout et toujours.
Redoutable et incorruptible gardien ou chien de compagnie, frêle ou molosse, il a joué tous les rôles.
Lancé hier sur l’ennemi ou chien de douane, aujourd’hui aux trousses des trafiquants de drogue, il a accompli ses missions au gré de nos besoins
et a su s’adapter pour nous être indispensable.

La transition de ses fonctions :

L’entrée dans la « civilisation industrielle », le bouleversement du rythme de vie qui en a découlé, le dépeuplement des campagnes au profit des villes,
ont donné au chien une place plus importante encore à nos côtés.

Contre la solitude, contre le stress, contre le manque de communication dans de trop grandes cités, le chien se révèle le meilleur des remèdes
pour un nombre de plus en plus important d’hommes et de femmes de tous âges, de toutes sensibilités et de toutes conditions.

Il est à la fois, la meilleure arme du chasseur, le gardien le plus dissuasif, le coureur, le sauveteur et le lien (peut être le dernier) qui nous relie à une nature que nous ne voulons ni ne pouvons oublier.

Quel chien choisir ?

Fidèles, incorruptibles, tendres, courageux, drôles et étonnants, près de 10 millions de chiens lient aujourd’hui leur sort au nôtre.
Le meilleur ami de l’homme ne cesse de nous surprendre par ses innombrables qualités.
Qu’il soit chasseur, gardien, ou compagnon de tendresse, le chien est devenu partie intégrante de notre société.

Sources de l’article « Les origines du chien » par Alain Dupont – Livre : le livre des chiens.