Le jeu chez le chien est une activité naturelle et fondamentale.

Dès son plus jeune âge, le chien joue avec n’importe quoi et avec n’importe qui.
Le jeu lui permet d’explorer son environnement et d’apprendre à interagir avec ses congènéres.

C’est pourquoi, chez le chiot, la présence de la mère est essentielle pour réguler les jeux entre ses frères et soeurs.
Ceci surtout parce que les chiots mordillent beaucoup jusqu’à l’âge de 3 mois. 

Leurs petites dents très pointues  apparaissent vers l’âge de 4 semaines et peuvent blesser rapidement.

Le jeu peut alors devenir un combat et la mère intervient pour interrompre ce jeu afin de protéger l’agressé et réguler l’agresseur.

C’est pourquoi, si la mère n’a pas assez materné ses chiots, le « maître » doit poursuivre cet apprentissage et ne pas tolérer que le chien agisse ainsi avec lui.

De même, le jeu entre chiens permet d’entretenir une bonne socialisation, et de se jauger l’un et l’autre de façon ludique et apaisante.

akita-inu-chiot
labrador dans l'eau
Jeux pour chiens

Attention, cela ne signifie pas qu’un chien doit jouer avec tous les chiens qu’il rencontre !

Un chien adulte qui veut jouer systématiquement avec tous les chiens qu’il croise n’est pas bien socialisé.
En effet, il ne fait pas le tri et ne respecte pas l’intention de l’autre chien, à savoir jouer ou non.

Il existe différentes formes de jeu chez le chien :

 1. Le jeu de tiraillement
     C’est une activité très excitante pour le chien, mais pourtant déconseillée chez le chien de compagnie pour plusieurs raisons :

  • Il y a mise en concurrence du chien avec son « maître »
  • Le chien peut imaginer qu’une compétition entre eux est possible et donc induire un flou hiérarchique.
  • Le jeu de tiraillement apprend au chien à renforcer sa morsure, ce qui n’est pas l’objet recherché chez un chien de compagnie

 2. Rapporter un jouet à son « maître
    Ce jeu n’est pas un comportement inné chez le chien.
    Naturellement, le chien aura tendance à poursuivre l’objet qu’on lui lance.

    Mais le prendre en gueule et le rapporter à son « maître » demande un apprentissage qui doit être fait dès le plus jeune âge.

 3. L’agility
      L’agility est un sport canin qui permet d’améliorer la complicité entre le maître et son chien.
      En effet, le « maître » doit réussir à motiver son chien à accomplir des exercices ludiques.
      Comme par exemple marcher au-dessus du vide, passer dans un tunnel, sauter des obstacles, etc.
      Une activité tout de même « contre nature » que le chien réalise plus pour faire plaisir à son « maître » 

le jeu chez le chien blog Planète Animale
socialisation chien blog Planète Animale

Attention à l’excitation du jeu 

Le mordillement et la morsure inhibée :
Il ne faut en aucun cas encourager un chiot qui mordille, lorsqu’il a dépassé l’âge de 3 mois, il ne doit plus mordiller.
C’est un signe de manque d’autocontrôles et d’une trop forte excitabilité qui sont les conséquences d’un maternage insuffisant.
C’est pourquoi, si vous adoptez un chiot qui mordille beaucoup, il faut le réprimander.

Le jeu devra alors cesser immédiatement en cas de grognements ou de mordillements.
Le fait de stopper l’activité à votre chien le fera redescendre en pression et il comprendra petit à petit que ces comportements sont à éviter si il souhaite continuer la partie.

Ainsi, dès qu’il vous mordille, lui procurer une petite secousse en le prenant par la peau du cou (comme le ferait sa mère). Attention à ne pas pincer trop fort, un petit mouvement suffira !

Il sera alors important de lui faire rencontrer le plus souvent possible d’autres chiens adultes bien socialisés afin que ceux-ci terminent son éducation.

Un chien équilibré est un chien qui se contrôle bien.

 

Le chien hyperactif :

Il est tout à fait normal qu’un chiot joue beaucoup, mais il doit aussi dormir suffisamment.
Un chien adulte dort en moyenne 12 à 14 heures par 24h, un chiot encore plus.

Ainsi, si votre chien ne s’arrête jamais de jouer pendant la journée, sans dormir, et peut encore jouer la nuit, il souffre peut-être d’un syndrome d’hypersensibilitéhyperactivité.

Ce trouble évolue souvent vers de l’anxiété avec souvent de l’agressivité. Il vaut mieux dans ce cas précis consulter un vétérinaire comportementaliste afin de le soigner au plus tôt.

Les chiens qui ne jouent pas :

Il existe 3 raisons qui expliquent qu’un chien ne joue pas :

  1. Parce qu’il n’a pas appris quand il était chiot (surtout au jeux de rapport) lancé de balle ou d’un bâton
  2. Le chien est mal à l’aise, malade, fatigué, âgé ou en dépression, il ne ressent pas l’entrain nécessaire pour aller chercher le jouet
  3. La dernières cause est que le chien ne comprend pas ce qu’on lui demande : vous lancez une balle, il la regarde, vous regarde mais ne saisit pas ce que vous attendez de lui. Il peut s’agir entre autres de difficultés cognitives, d’hypothyroïdie ou bien que personne avant vous ne lui ai enseigné un tel jeu.

Laisser un commentaire