Si vous connaissez un peu les chiens, vous savez avec quelle facilité ils s’habituent à leur environnement.
Depuis la nuit des temps, l’homme et les chiens ne font plus qu’un.

Parmi toutes les espèces animales qui ont vécu aux côtés des hommes, l’espèce canine est celle qui s’est le mieux adaptée à sa présence.

Elle possède cette incroyable faculté de comprendre nos désirs et nos attentes, mais avons nous nous aussi une bonne compréhension de ses besoins ?

Canis familiaris, le canidé qui nous est le plus familier, partage certains comportements avec l’espèce humaine.
Ils apprécient tous deux la compagnie de leurs semblables et s’épanouissent à leur contact.

Ils sont tout les deux naturellement enclins à vivre au sein de groupes structurés par une hiérarchie établie.

Ce sont des êtres sociaux qui ont besoin soit d’être dominés par un leader reconnu et respecté, soit de dominer en dirigeant le groupe.

Ils partagent aussi toute une gamme de sentiments et d’émotions :

  • affectueux,
  • jaloux,
  • envieux,
  • tolérants,
  • généreux,
  • égoÏstes,
  • sensibles ou satisfaits d’eux mêmes,
  • se mettre en colère ou se sentir vexés.

Leurs besoins sont si proches que le chien a été le premier animal à être accueilli dans les foyers humains et à se faire ainsi aimer, depuis l’homme et les chiens sont inséparables.

Au cours de la dernière décennie, les recherches sur le comportement et l’intelligence des chiens ont prospérées.
Une série d’expériences a démontré que les chiens sont capables de véritables prouesses dans le domaine de l’intelligence sociale et de la sensibilité émotionnelle.

Les chiens sont très doués pour comprendre les comportements sociaux et peuvent démontrer par des actes les liens affectifs qui les unissent à leur maître.

Les chiens sont considérés comme loyaux, désintéressés, digne de confiance, et d’amusement.
Des compagnons sur lesquels on peut compter dans un monde où ces valeurs sont en voie de disparition .