Description générale

L’Akita Américain est un chien de grande taille, de constitution solide, il est bien équilibré et doté d’une ossature lourde.
Il possède une large tête en forme de triangle émoussé, un museau épais, les yeux relativement petits.
Les oreilles sont dressées et portées vers l’avant presque en prolongement de la ligne supérieure du cou.

Son tempérament :

Amical, ce chien est également vigilant, réceptif, digne, docile et courageux.

akita-americain

Anatomie :

Sa truffe est large et noire (même si un léger manque de pigmentation sur la truffe est acceptable) uniquement chez les sujets blancs.
Toutefois la couleur noire est toujours préférée.

Sa queue : forte et bien garnie, poil rude, droit et abondant.
Sans former de panache, la queue est attachée haut et portée sur le dos ou contre le flanc en formant une boucle enroulée aux trois quarts.
Une boucle entière ou une double boucle, l’extrémité affleurant toujours le dos ou descendant plus bas que la ligne du dos.

Son allure et ses mouvements sont puissants.

Son poil :

L’Akita américain possède un poil double.
Le sous-poil est épais, doux, dense et plus court que le poil de couverture.
Le poil de couverture est droit, dur à raide et légèrement écarté.
Sur la tête, le bas des membres et les oreilles le poil est court.

Toutes les couleurs

  • rouge,
  • fauve,
  • blanc etc. sont admises, y compris les robes bringées et panachées.

Les couleurs sont brillantes et claires ; les marques sont bien réparties, avec ou sans masque et liste blanche.
Les chiens blancs unicolores n’ont pas de masque.
Les sujets panachés présentent sur fond blanc de grandes taches également réparties qui couvrent la tête et plus d’un tiers du corps.
Le sous-poil peut être d’une autre couleur que le poil de couverture.  

Taille :

Hauteur au garrot chez les mâles : de 66 à 71 cm, chez les femelles : de 61 à 66 cm.
Son poids : Femelle: De 45 kg à 60 kg – Mâle:   De 45 kg à 60 kg

Comportement :

Robuste, vigoureux, très courageux, indépendant, fier mais également calme, c’est un bon compagnon.
Méfiant envers les étrangers, il se révèle être un excellent gardien.
Par contre, il cohabite difficilement avec ses congénères, étant assez dominateur.
Il doit être éduqué avec fermeté mais sans brutalité.

Alimentation & Santé :

Brossage quotidien et étrillage lors des mues.
L’Akita américain peut souffrir de dysplasie de la hanche.

Grand sportif, la vie en appartement ne lui convient que si il peut se dépenser quotidiennement.

L’akita Américain est une race de chien originaire du Japon et développée aux Etat-Unis.
(à ne pas confondre avec l’akita inu)

C’est en 2006 que ce chien prend le nom de l’Akita Américain, par la Fédération Cynologique Internationale (FCI).

L’origine de la race :

L’origine de la race est identique à celle de l’Akita Inu : descendant de l’Akitas Matagis.
Utilisé comme chien de combat au Japon en 1603, la race est croisée avec le Tosa et le Mastiff pour en accroître la taille.

En 1908, le gouverneur de la préfecture d’Akita interdit les combats de chien pour préserver la pureté de la race et fonde en 1927 la Société de préservation de l’Akita Inu.
La Seconde Guerre mondiale pousse les Akitas au bord de l’extinction, ils manquent de nourriture, beaucoup sont tués pour être mangés par la foule affamée et il était courant d’employer des peaux de chiens pour confectionner des vêtements.

La police capture alors tous les chiens sauf les bergers allemands, réservés pour des tâches militaires.
Certains propriétaires essayent de contourner la loi en croisant leurs Akitas avec ces derniers ainsi qu’en les cachant dans les montagnes, où la robustesse ainsi que leur instinct de chasse les a aidés à survivre.

Après la Seconde Guerre mondiale, des Akitas dont la morphologie était révélatrice de l’apport de sang de bergers allemands et de mastiffs sont importés aux États-Unis.
Ces chiens deviennent rapidement populaires : le Club américain de l’Akita est fondé en 1956 et le Kennel Club américain (AKC) accepte la race en octobre 1972.
L’absence d’échanges entre l’AKC et le Kennel Club japonais (JKC) conduit à une différenciation des lignées américaines et japonaises, puis à la scission en deux races différentes : l’akita américain et l’akita inu.