L’origine du Lévrier Afghan

Le Lévrier Afghan provient d’ une race très ancienne qui descend de chiens de chasse du Moyen-Orient.
Les nomades afghans ont croisé ce lévrier avec les Kirghizes et avec le Bakhmull, un autre lévrier des régions montagneuses d’Afghanistan.
Il sert à l’époque à la chasse des gazelles et des lièvres, et même pour défier les léopards.

Son caractère

Le Lévrier Afghan est très indépendant et fier.
Il est calme, plutôt enjoué et sensible, il faut un certain temps pour qu’il comprenne « qui est le maître »;
toutefois, une fois que vous avez réussi à gagner sa confiance, il devient très affectueux envers vous.
Mais faites attention à ne pas heurter son orgueil !

Envers les étrangers, il se montre distant et parfois même hautain.
Il cherche autant que possible à les éviter mais ce n’est pas un chien agressif : c’est simplement que sa fidélité se limite à une seule famille, voire même une seule personne.

Avec les enfants :

Envers les enfants, il n’est pas particulièrement à l’aise lorsque ceux-ci crient et courent dans la maison.
Il peut toutefois s’y ajuster s’il vit avec eux dès son jeune âge.

Ce chien peut être affectueux et à l’opposé, carrément distant.
Faute d’un dressage de socialisation adéquat, le Lévrier Afghan a tendance à devenir sauvage.

le Lévrier Afghan

Description, Taille et Poids du Lévrier Afghan

Le Lévrier Afghan pèse généralement entre 23 et 27 kg.
Son port altier et son pelage long et soyeux lui confèrent une apparence royale.
Son cou solide et cambré ; ses hanches saillantes ; ses grosses pattes.
Son museau et sa tête sont longs, étroits et raffinés.
De plus, son museau est légèrement convexe, et ses longues oreilles sont couvertes de poils encore plus longs.

La calotte, le train de devant, la poitrine, les flancs, l’arrière-train et les pattes sont couverts d’un pelage long, dense, fin et soyeux.
Dans la région faciale et le dos, le pelage est court et brillant.
La plupart du temps, son pelage est :

  • noir,
  • noir et feu,
  • roux,
  • crème,
  • bleu,
  • tacheté,
  • domino ou blanc.

La palette des teintes est très large, et les Lévriers Afghans crème ou roux ont souvent un masque noir.
D’une minceur extrême dissimulée par un épais pelage, il mange beaucoup moins que sa taille ne le laisse croire.
Une nourriture pour chiens de qualité supérieure, et éventuellement un supplément d’huile végétale, peuvent contribuer à maintenir sa peau et son pelage en bonne santé.
Les chiots ne ressemblent pas aux adultes à poils longs.
Ils ont des poils duveteux sur les joues et sur le dos.
Environ un an après la naissance, ils commencent à perdre leur pelage court et pelucheux, qui est remplacé par un pelage brillant qui ne cesse de pousser.

Ses besoins physiques

Le Lévrier Afghan est un chien très sportif qui a besoin de gambader pour se sentir heureux.
Ainsi, offrez-lui au moins une heure d’activité physique chaque jour afin de l’aider à s’épanouir !

C’est l’un des meilleurs chiens pour la course.
Il aura aussi du plaisir à prendre de longues marches et à participer à des compétitions d’agilité ou d’obéissance.

Son éducation

Prendre en compte son tempérament sensible et ses penchants dominateurs, ce chien peut être difficile pour le néophyte du dressage canin.
Il faut lui administrer une éducation ferme mais sans brusquerie, avec une touche de douceur.

C’est pourquoi, il faut lui consacrer beaucoup de temps  pour plusieurs raisons :

  • Malgré sa grande intelligence, le dressage peut être difficile, car ce chien est têtu.
  • Il est très sensible à une correction sévère, qui donne souvent lieu à un refus d’obéir.
  • C’est en le dirigeant avec douceur et en lui imposant une discipline rigoureuse que l’on obtient les meilleurs résultats.
  • Son pelage requiert un toilettage périodique, soit le bain et le brossage hebdomadaires pour éliminer les poils morts, et ainsi empêcher la formation de nœuds et de feutre à laquelle cette race est sujette.
  • Le Lévrier Afghan adulte mue au printemps et à l’automne ou après une maladie ; les femelles non stérilisées perdent leurs poils après chaque saison.

Ses besoins :

S’il peut être un bon chien d’appartement et un véritable sédentaire, le Lévrier Afghan doit faire beaucoup d’exercice pour chasser l’ennui et ne pas adopter un comportement destructeur comme mâcher des objets.

Il faut au moins prévoir une promenade quotidienne d’un ou deux km et le laisser courir librement dans une cour clôturée.
Les chiens de cette race sont réputés pour ne pas obéir à l’appel, et finissent trop souvent leurs jours sous les roues d’une voiture.
On ne devrait jamais laisser un Lévrier Afghan errer librement, car son instinct de prédateur peut être une menace pour les animaux de compagnie du voisinage.
Par contre, si son propriétaire l’éduque convenablement et reste vigilant, il peut cohabiter avec les enfants et les autres animaux de compagnie.

 

 

Laisser un commentaire