Avant d’accueillir son premier chien, avant d’adopter la boule de poils qui va devenir votre meilleur ami, Planète Animale vous accompagne et vous guide dans les démarches à entreprendre avant de franchir le pas…

Un acte responsable !

Adopter un chien doit être un acte réfléchi car il vous engage sur de nombreuses années.
Un chien est un être vivant et sensible, pour commencer, il mérite du temps, de l’attention et de l’amour.
De même, cela demande un budget pour la nourriture et les soins vétérinaires.
Mais aussi un choix de vie (temps de balades, organisation pour les absences, week-end ou vacances).

chiot à adopter

Le chien n’est pas un cadeau de Noel ou d’anniversaire…

Souvent après les fêtes, les refuges reçoivent des parents dépités, un jeune chien au bout de la laisse.
Le chiot offert en “cadeau”, et n’ont pas réfléchi au temps qu’ils devaient lui accorder.

Le chien a besoin de temps :

En effet, le chien appartient à une espèce sociale, c’est pourquoi il ne peut pas vivre dans un lieu clos 24h/24h seul.
Il doit sortir faire ses besoins (environ 3 fois par jour), et quelque soit le temps.
Si vous le laissez seul toute une journée, il doit se trouver une occupation, il risque alors de se tourner vers des comportements inadaptés.

Le meilleur ami de l'homme

Quelques questions à se poser :

  • Dans quel environnement va t’il vivre ?
  • En ville ou à la campagne ?
  • Dans une maison ou un appartement ?
  • Un gros chien peut-il vivre en appartement ? Bien sûr tout dépend encore une fois du temps que vous pourrez lui consacrer.
  • Poils longs ou poils courts ? Et oui ! Nos amis les chiens perdent leurs poils, si vous optez pour la 1ère solution, aurez vous le temps de le brosser ?
  • Faut il choisir un jeune chiot ou un chien adulte ? Il est vrai que la petite boule de poils est craquante… mais elle requiert encore plus de patience et d’attention.
  • Est ce que mon âge me permet d’adopter un jeune chien ?
  • Mon métier est il en adéquation avec le temps que je pourrais lui offrir ?
  • Mon activité m’autorise t’elle à avoir un chien à la maison ? (Assistante maternelle par exemple)

Le chiot est plus “malléable”, mais il faut l’éduquer à tout (propreté, acceptation de la laisse, à rester seul, à ne pas bousculer les enfants)…
Le chien adulte a déjà quelques règles, il est plus posé.

Assistante maternelle, Attention !

Si vous exercez ce métier, sachez que la loi ne vous interdit pas d’avoir un chien.
Pour autant, certains conseils généraux qui octroient l’agrément pour exercer cette profession, peuvent se montrer plus attentifs à la présence d’animaux de compagnie à votre domicile.

Chiot et personnes âgées :

La question est assez délicate, mais elle doit être posée.
Tout d’abord le chiot peut être turbulent et risque de provoquer une chute de l’adoptant, deuxièmement le chien vivra longtemps et la personne âgée peut être hospitalisée ou partir en maison de retraite.

Que deviendra l’animal ?
C’est pourquoi un chien âgé et affectueux peut tout au temps apporter de câlins et d’amour, il est donc indispensable de bien réfléchir. 

Avant son arrivée :

Il est important que votre chien, lorsqu’il arrivera chez vous pour la première fois, se sente accueilli afin de prendre ses marques facilement.
On lui achète des jouets (balles, peluches…) et on prévoit un emplacement pour ses gamelles de nourriture et d’eau.

On prévoit aussi une liste de tâches répartie avec l’ensemble de la famille, ceci afin d’éviter de futures tensions.

En effet, aller le promener, lorsqu’il pleut ou qu’il fait froid provoque moins d’enthousiasme…

Afin que le chien ne reçoive pas des informations contradictoires, on s’accorde sur son éducation, tout comme les pièces de la maison qui lui seront autorisées ou non, l’interdiction de l’embêter quand il mange et quand il dort, de lui donner des restes ou friandises lorsque vous êtes à table.

Il faut aussi apprendre aux enfants à ne jamais le brutaliser, ou lui crier dessus, même quand il fait une bêtise.
Sanctionner son comportement en prononçant son nom suivi d’un “NON” dit avec fermeté est bien plus bienveillant et efficace.

Deux mois, l’âge légal :

La loi française interdit de vendre ou de donner un chiot avant qu’il ait atteint l’âge de 2 mois.
En effet, à 2 mois, la mère a sevré sa portée.
Certes, le développement des chiots n’est pas encore terminé, mais ils devraient avoir acquis les principales bases.
Il incombe alors au “maître” qui adopte à cet âge là de ne pas gâcher les bases acquises avec leur mère.
C’est elle qui apprend presque tout à ses chiots, et les séparer plus tôt risque de nuire à la fois à leur équilibre et à leur avenir au sein de la communauté humaine.
Vous allez devoir parfaire son éducation et prévenir ses peurs. En effet, entre la 8ème et la 9ème semaine, toute nouveauté effraie le chiot.

 

Laisser un commentaire